Problèmes visuels : quelles sont les causes et les traitements les plus fréquents des problèmes de vues ?

La vue est l’un de nos sens les plus importants, dont il faut prendre soin. Cependant on n’est jamais à l’abri de problèmes de santé liés à l’œil ou à la vue plus généralement. Dans cet article, vous en apprendrez plus sur les maladies de la vue les plus fréquentes, leurs causes, leurs traitements et les moyens d’éviter les problèmes de vue.

Quels sont les troubles de la vue les plus fréquents ?

Afin de pouvoir traiter les problèmes de vue, il est important de savoir bien les distinguer. Il existe de très nombreuses pathologies différentes avec des traitements spécifiques à chacune d’entre elles. Certaines troubles de la vue sont particulièrement fréquents :

Myopie

Il s’agit d’un des troubles de la vue les plus communs. Il se manifeste généralement par une incapacité à bien voir de loin, alors que la vision de près ne pose pas de problème. Cela est dû à un allongement du globe oculaire qui cause une déformation de la cornée et du cristallin. À cause de cette déformation, les rayons lumineux convergent devant la rétine et l’image est donc floue.

La myopie peut avoir plusieurs causes différentes, et dépend de plusieurs facteurs : gênes, alimentation, stimulation intensive de l’œil. Chaque myopie ayant son traitement le plus adéquat, un suivi chez un spécialiste s’impose.

Hypermétropie

Là encore, un trouble de la vue très fréquent. Son mécanisme est l’inverse de celui de la myopie. La réfraction causée par une cornée et un cristallin trop plats font que les rayons lumineux se rencontrent à l’arrière de la rétine. À cause de cela, bien que la vision reste bonne, la vision de près est floue.

Les causes de ce trouble de la vue remontent souvent à l’enfance. À la naissance, nos yeux ne sont pas encore tout à fait opérationnels et nos cornées sont encore assez plates, et nos premières années sont déterminantes : si l’œil finit par s’adapter, le problème se règle de lui-même. Sinon, s’il est initialement trop important ou s’il est encouragé, il devient un problème à long terme, nécessitant le port de lunettes ou de lentilles de contact.

Astigmatisme

C’est là encore un trouble de la vue dû à une déformation de la cornée ,qui est chez l’astigmate de forme ovale, au lieu d’être ronde. Il en résulte une difficulté à distinguer les contrastes, ainsi que les lignes verticales et horizontales, en plus de symptômes similaires à la myopie ou l’hypermétropie, auxquels l’astigmatisme est souvent associé.

Cette déformation peut remonter à la naissance, comme elle peut être causée par un accident, une infection de l’oeil, ou des suites d’une opération de chirurgie oculaire. Le problème peut souvent être traité définitivement par chirurgie corrective ou par le port de lentilles spéciales appelées « toriques ». Il est possible de faire fabriquer des verres de lunettes corrigeant cette déformation, mais c’est une solution plus compliquée.

Presbytie

C’est le problème de vue qui arrive le plus souvent avec l’âge. L’usure du cristallin le rend plus épais et plus dur, causant une vision qui devient floue de près et à distance intermédiaire, et une plus grande difficulté d’acclimatation aux distances et aux variations de luminosité.

C’est avec l’âge que la presbytie se développe, devenant gênante à partir de la quarantaine, empêchant de lire du fait d’une vision brouillée à 30cm de l’œil. Pour y remédier, le mieux est de porter des lunettes à verres progressifs qui corrigent le problème de vue à courte et à moyenne distance.

Cataracte

Due elle aussi à l’épaississement du cristallin qui vient avec le vieillissement, ses symptômes sont une vision brouillée, mais aussi des problèmes avec la perception des couleurs, et l’illusion de voir des halos lumineux et des éblouissements.

Bien que ce soit surtout lié à l’âge, la cataracte a certains facteurs aggravants dont l’exposition à la lumière, qu’il s’agisse de lumière naturelle venant du soleil ou de sources de lumières artificielles, notamment les écrans d’appareils électroniques. Ici, le problème requiert une intervention chirurgicale avec la pose d’un implant adapté.

Glaucome

Le glaucome apparaît au départ comme une détérioration de la vue caractérisée par un champ de vision réduit à cause de ses extrémités qui deviennent de plus en plus sombres. On appelle ça la « vision en tunnel ». Cela indique une hypertension oculaire ou une mauvaise irrigation en sang, et peut mener à terme à la cécité.

Les causes de la maladie ne sont pas encore toutes connues. On sait seulement que la génétique joue un rôle important, et que de nombreux facteurs aggravants peuvent être présents dans l’environnement, notamment des troubles de la vision et maladies cardio-vasculaires préalables. Le glaucome nécessite un suivi à vie chez un ophtalmologiste, avec une consultation tous les deux ans, ainsi que la prise de médicaments et parfois des interventions chirurgicales.

DMLA

Ces initiales correspondent à Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge. Comme le nom de la maladie l’indique, le milieu de la rétine, ou macula, est concerné, et c’est du fait de l’âge et du vieillissement de l’œil que ce trouble peut surgir. Avec le temps, le centre de la rétine peut s’abimer jusqu’à disparaître, et causer une mauvaise perception des détails comme les traits du visage, ainsi que des tâches noires au milieu du champ de vision, ou encore des lignes droites qui paraissent courbées.

Outre l’âge, il existe des facteurs à risques, notamment les problèmes d’ordre cardio-vasculaires, la génétique, et les couleurs d’yeux les plus claires. La DMLA peut être traitée de différentes manières, dont la chirurgie classique, la chirurgie au laser, et un traitement médicamenteux par injection intraoculaire.

Quels sont les bons réflexes et les bonnes habitudes pour prévenir les problèmes de vue ?

Bien qu’une bonne partie des problèmes de vue soient héréditaires, il est possible de se protéger de certains d’entre eux et de diminuer leurs risques en prenant certaines mesures de prévention assez simples, bien qu’il soit important de les prendre dès l’enfance pour minimiser les risques autant que possible. Voici quelques conseils à suivre pour prévenir les problèmes visuels :

  • Il faut apprendre très tôt à mettre les yeux au repos pour éviter les risques d’usure : par exemples des lunettes anti-lumière bleue si vous passez beaucoup de temps devant un écran.
  • Votre alimentation a une influence certaine sur votre vue : faites en sorte que votre consommation de lutéine, zéaxanthine, zinc, oméga-3 et vitamines A, C, D et E soit suffisante.
  • Mettez-vous à la gym oculaire, un bon exercice pour garder des yeux sains.
  • Le port des lunettes de soleil est important pour protéger les yeux des rayons ultra-violets lors de l’exposition au soleil.
  • Rendez visite périodiquement à un ophtalmologiste. Quatre visites sont obligatoire avant vos 6 ans, mais il est toujours bon de garder contact avec le médecin tout au long de sa vie pour repérer les potentiels problèmes au plus vite.

L’œil est un organe très fragile et très précieux. Sa santé est donc à privilégier, et cela passe par toutes ces précautions.

Quels sont les traitements disponibles pour les différents troubles de la vue ?

Les interventions et mesures qui ont montré leur efficacité dans le traitement des troubles de la vue sont nombreuses et variées, et le traitement de ces troubles continue de connaître des avancées phénoménales jusqu’à aujourd’hui. Pourtant, les premiers traitements aux troubles de la vue remontent au Moyen-Âge, où l’on utilisait déjà des « pierres de lecture », ancêtres des verres correcteurs, pour mieux voir malgré la presbytie.

Cette technique a évolué à travers le temps pour devenir les verres correcteurs que l’on connaît aujourd’hui, réalisés sur-mesure par un opticien pour corriger des déformations de la cornée et du cristallin. De nombreuses autres technologies ont fait évoluer ces verres, notamment l’invention des verres progressifs, des verres anti-lumière bleue, et des lentilles de contact, basées sur la même idée.

La chirurgie de l’œil est cependant le domaine qui connaît la plus grande avancée ces dernières années. Elle est pratiquée par un ophtalmologiste, et couvre de nombreuses opérations différentes, allant des opérations d’évacuations d’humeurs aqueuses dans les glaucomes, aux opérations de remplacement du cristallin par un cristallin artificiel pour traiter la cataracte. La chirurgie au laser est cependant celle qui montre les meilleurs résultats aujourd’hui, capable à la fois de corriger les problèmes de déformation du cristallin et de la cornée, et même de soigner des lésions et déchirures.

Certaines maladies de l’œil peuvent être traitées à l’aide d’un traitement médicamenteux, comme le glaucome peuvent l’être par la prise de médicaments qui réduisent les sécrétions aqueuses de l’œil, ou qui permettent d’éliminer leur surplus, ou encore dans les inflammations du nerf optique pour lesquelles des corticoïdes peuvent être prescrits. Cependant, ces traitements médicamenteux sont le plus souvent réservés à des problèmes mineurs comme l’assèchement des yeux. Des médicaments ne vous permettront pas de corriger une malformation de l’œil, par exemple.

Les efforts de la science en matière d’ophtalmologie se concentrent sur les implants rétiniens, des implants destinés à remplacer des rétines détruites par une caméra traitée par l’implant qui est relié au nerf optique. Ils permettent déjà aujourd’hui à une personne sur deux atteinte de cécité de retrouver des sensations visuelles après un temps de rééducation. Les résultats sont donc très encourageants.

×